DYNAMIQUES
DES ARTS
VIVANTS
EN MASSIF CENTRAL

L'ACTUALITÉ DES DAV

Mapping des lieux de l’espace Massif central et présentation de projets artistiques

1 – Le Théâtre du Cloître de Bellac (Limousin) - Voir la fiche DAV
Scène Conventionnée pour les répertoires, la création contemporaine et l’action culturelle de territoire (Limousin) / Laure Laffargue, administratrice.

Le Théâtre du Cloître propose une saison culturelle de septembre à mai ainsi qu’une programmation d’été, le Festival National de Bellac. Missionné sur le répertoire, la création contemporaine et le développement territorial, le Théâtre du Cloître a également une politique d’accueil de compagnies en résidence et de diffusion. Neuf équipes environ sont accueillies en résidence chaque année.

Des créations issues des résidences sont proposées dans la programmation. « Nous avons une grande sensibilité par rapport au territoire Massif central et nous effectuons un travail avec les acteurs de proximité. Nous sommes dans une logique d’action culturelle sur nos territoires. Notre population est très agricole, avec de faibles revenus et assez âgée, c’est-à-dire une population que l’on voit en général peu dans les théâtres et il faut vraiment aller la chercher », relate Laure Laffargue.

2 – La Compagnie Microlite (Languedoc-Roussillon)- Voir la fiche DAV
Projet de création « A.L.D. Affection Longue Durée » (Théâtre) / Youness Anzane, metteur en scène.

Youness Anzane, dramaturge et metteur en scène, présente leur initiative : « Daniel Martin-Borret, auteur, a eu l’idée de développer un projet qui accueille l’écriture contemporaine en direction d’une population rurale », situe-t-il.

« A.L.D. » est une pièce acoustique pour deux actrices (création collective). Ils souhaitent utiliser la voix comme un espace scénique. « A.L.D. Affection Longue Durée » pourrait être donnée dans des préaux, des lavoirs, des jardins… Le travail de recherche et de création est en cours.

3 – La Lampisterie (Brassac-les-Mines, Auvergne) et le Pays d’Issoire Val d’Allier Sud (Auvergne) - Voir la fiche DAV
Résidence d’artistes, concerts, spectacles, ateliers / Fabien Bequart et Marie Jouve, co-présidents du CRI.

Deux associations Les Herbes Folles et l’Atelier du Chien à 3 Pattes et 4 personnes (tous coprésidents du CRI – collectif rural de l’imaginaire) sont à l’origine du projet. La Lampisterie, salle de spectacle - café jeu implantée sur un ancien site minier propose une programmation tous les quinze jours, des résidences d’artistes et des ateliers. C’est également un commerce de proximité (café-jeu).

Ouverte il y a à peine un mois, La Lampisterie a accueilli sept spectacles et deux résidences. Sur territoire qualifié de « difficile » où les gens ne se rencontrent plus, la Lampisterie joue un rôle important auprès des habitants. D’anciens mineurs viennent régulièrement et échangent avec l’équipe. L’accueil du lieu par la population locale a été une surprise. Les habitants le fréquentent beaucoup, les soirées sont très suivies.

JPEG

4 – Compagnie Du grenier au jardin (Limousin) - Voir la fiche DAV
Projet de création « Pryl, un clown en coulisses » (Clown) / Fabrice Richert, metteur en scène et Thomas Dardenne, comédien.

Fabrice Richert, metteur en scène du spectacle annonce qu’il ne va rien pouvoir présenter car le projet est entre parenthèses. Surgit alors sur scène le comédien Thomas Dardenne, dans le rôle du clown Pryl, qui prend la parole et joue un un extrait du spectacle. Une façon originale de présenter le travail de la compagnie qui ravit l’assistance.

Fabrice Richert souligne l’importance qu’a eu pour eux le soutien de l’Association Graines de Rue (diffuseur) et donne la parole à sa Directrice, Françoise Trillaud. Celle-ci précise que l’association défend le travail de la compagnie Du grenier au jardin, accueillie en résidence pour la création de « Pryl » en janvier dernier et dont elle suit le travail depuis plusieurs années.

« Pryl, un clown en coulisses » sera programmé pour trois représentations en juin 2014 lors du 16e festival Graines de Rue.

5 – La Communauté de Communes du Pays Grand’Combien (Languedoc-Roussillon) - Voir la fiche DAV
Gilles Brunn, Vice-Président en charge de la Culture et du Patrimoine de la Communauté de communes du Pays Grand’Combien.

Après avoir structuré la lecture publique sous le mandat précédent, la Communauté de communes s’est intéressée à la question de la diffusion et la création de spectacles. Trois saisons culturelles (printemps, été, automne) ont été construites.

La politique culturelle de la Communauté de communes est axée sur l’accessibilité (tarifs abordables pour tous) et la qualité artistique.

« On travaille sur l’ensemble du territoire en impliquant chaque commune ainsi que l’ensemble du tissu associatif. Le territoire est constitué de neuf communes ; environ quatorze mille habitants ; trois entités urbaines et six villages à caractère rural » précise Gilles Brunn.

6 – Compagnie Komusin (Auvergne) - Voir la fiche DAV
Projet de création « Roue (Thème et Variations) » (Danse contemporaine) / Eun Young Lee, chorégraphe et danseuse.

Eun Young Lee, chorégraphe et danseuse, a créé la compagnie Komusin en 2009, avec Guillaume Mazard, musicien-compositeur. La compagnie a créé « Woussou », pièce pour une danseuse et un musicien et « Transports intérieurs », pièce pour deux danseurs et un musicien en live. Eun Young Lee crée un langage chorégraphique qui fait le lien entre culture orientale et occidentale, intérieur et extérieur.

Elle s’applique à mettre en avant la singularité de chaque danseur et crée un dialogue permanent entre la danse et la musique. « Roue (Thème et Variations) », créée à l’automne 2013, est une forme légère composée d’un solo, d’un duo et d’une pièce pour quatre danseurs »

7 – La Ferme de Villefavard (Limousin) - Voir la fiche DAV
Résidence d’artistes, programmation de concerts / Martin Kubich, chargé de développement.

Repérée nationalement par son acoustique remarquable, la Ferme de Villefavard est utilisée pour de nombreux enregistrements. Implantée sur un territoire rural, la Ferme programme des concerts, accueille des master-class et des résidences. Le mécénat privé est dans les gènes du lieu. 55% du budget provient de financements privés (fondations…).

Malgré un travail de médiation, surtout auprès du jeune public, le lieu reste perçu comme élitiste par une partie de la population locale. L’attractivité du lieu est importante pour le territoire, les spectateurs viennent de Limoges, des alentours, des régions limitrophes et de la région parisienne.

8 – Compagnie MIMH (Languedoc-Roussillon) - Voir la fiche DAV
Projet de création « Hachia » (Danse Hip Hop) / Hamid El Kabouss, chorégraphe.

Mimh est une compagnie de danse hip hop, créée par Hamid El Kabouss et repérée par le Réseau Hip Hop Languedoc-Roussillon. « Hachia », qui signifie à la fois « intégré et marginal » en arabe, est le second volet du triptyque écrit par le chorégraphe Hamid El Kabouss.

Il est question de vivre ensemble, d’intégration au sein de la société actuelle. « Hachia » est une pièce pour l’espace public et pour la scène. Le chorégraphe souhaite toucher un large public et le sensibiliser au comportement humain dans le monde d’aujourd’hui et de demain.
La compagnie est en recherche de partenaires et de diffuseurs pour ce deuxième volet.

9 – Communauté de Communes Sancy Artense Communauté (Auvergne) - Voir la fiche DAV
Saison culturelle ArtenScène, résidence d’artistes / Claire Barbieux, agent de dévelopement culturel.

Créée en 1993, Sancy Artense Communauté regroupe treize communes, ce qui représente à peine cinq mille habitants. Après la mise en place du réseau de lecture publique et la création d’un lieu de résidences dédié aux arts plastiques (La Maison Garenne) la Communauté de communes a mis en place une saison culturelle en 2010.

En l’absence de lieu dédié au spectacle vivant, la saison itinérante investit des salles polyvalentes. Avec une douzaine de spectacles programmés de septembre à juin, la saison culturelle plutôt orientée jeune public et théâtre complète l’offre existante des communes. La compagnie de l’Abreuvoir est actuellement en résidence pour une durée de trois ans, avec le soutien de la DRAC Auvergne.

« Pour la résidence théâtre, nous n’avons pas de lieu dédié non plus, on fait avec nos ressources locales. Ce n’est pas toujours simple pour la compagnie » précise Claire Barbieux.

10 – Compagnie Les Singuliers Associés (Limousin) - Voir la fiche DAV
Projet de création « Dichotomes » (Théâtre) / Didier Valadeau, metteur en scène et Philippe Demoulin, chargé de diffusion.

La compagnie travaille sur trois thématiques : le langage, l’identité et la mémoire. Attentifs au travail avec des personnes en difficulté et à la question du handicap, la compagnie s’intéresse également au jeune public et aux questions liées à la transmission.

La dramaturgie de « Dichotomes » est fragmentée, emprunte les chemins du rêve et de l’inconscient. Conçue sous formes de tableaux, Dichotome explore des scènes de vie et s’inspire de la lumière d’œuvres picturales de Jérôme Bosch, Edward Hopper,
Giorgio de Chirico… pour restituer le réel de la société actuelle.

11 – La Genette Verte (Languedoc-Roussillon) - Voir la fiche DAV
Alice Bergeon, directrice artistique.

Le complexe culturel municipal de Florac (Lozère) comprend une salle de spectacle, trois salles de musique et une salle de danse. La programmation très ouverte souhaite attirer un public très large. Des séances de cinéma sont programmées une fois par semaine et de nombreux partenariats sont établis pour développer le projet.

Avec une fréquentation moyenne de cent cinquante à cent soixante-dix personnes par spectacle, la Genette Verte draine principalement le public du sud de la Lozère et des Cévennes. La commune souhaiterait que les floracois s’approprient plus le lieu et la saison.

Des lectures chez l’habitant et un travail auprès des scolaires ont été développés dans cette optique. En 2014, l’accueil en résidence d’une compagnie de danse Hip Hop est envisagée. Le lieu envisage de développer cette esthétique au sein de sa programmation.

12 – Tomme Fraîche Productions (Auvergne) - Voir la fiche DAV
Projet de création « Voyage de nuit » (Musique du monde actuel) / François Breugnot, responsable artistique du projet et Nicolas Mayraud, chargé de production.

« Voyage de nuit » est une traversée musicale qui va de l’Irlande à la Méditerranée, née de la rencontre entre la flûtiste et chanteuse irlandaise Nuala Kennedy et du guitariste clermontois Philippe Guidat, en août 2007 à New York...

En 2013, Philipe Guidat et Nuala Kennedy font appel à trois musiciens d’horizon divers pour créer un langage commun où les mélodies irlandaises et écossaises côtoient les sonorités orientales, le jazz, le flamenco et la musique traditionnelle d’Auvergne. Ce melting pot trouve son sens et donne naissance à un nouveau style.

Accueilli en résidence au Guingois (Montluçon, 03) et au Tremplin (Beaumont,63) Voyage de Nuit est en tournée à partir d’octobre 2013.