DYNAMIQUES
DES ARTS
VIVANTS
EN MASSIF CENTRAL

L'ACTUALITÉ DES DAV

Et après…

Théâtre

Et après…

« Et après… » fait partie du projet « 1, 2, 3 » qui comprend « Pseudo », « Plouf » et « Et Après »

« Comment ça commence…
C’est le début. Le comédien entre et explique que ce spectacle s’appelle Et Après parce qu’il vient après un spectacle qui n’a jamais vu le jour. Que ce spectacle prévu avec une grosse équipe se serait appelé « Fugues ». Qu’il aurait parlé de la fugue comme fuite et construit sur la forme musicale de la fugue. Et que donc, s’il est resté dans le tiroir, c’est qu’il a eu une longue dépression, lui, le comédien, et que le spectacle a été abandonné.
Mais comme il allait mieux, ils ont décidé de le reprendre, mais dans une version plus minimaliste, appelé Et Après. Une version à deux. Lui et l’autre, L’autre c’est le musicien. Et le problème, c’est que l’autre justement il est pas là. Pas présent. Disparu. Ça fait que le spectacle, hé bien y peut pas commencer. Pas pour l’instant. L’instant, c’est maintenant. Et maintenant va falloir l’attendre…. Comment ça continue…

Et Après, donc, le spectacle qui devait avoir lieu, il peut pas commencer et autant l’avouer, il commencera jamais. Alors, c’est quoi qu’y a lieu. Ben, c’est la prise en main, en charge, en ce que vous voulez, du public, par l’acteur, venu là pour jouer, le vidéaste, venu là pour fi lmer et l’éclairagiste, venu là pour éclairer. Y refont pas un spectacle improvisé, non, surtout pas. Mais c’est pas non plus une attente passive. Ils occupent, ils bougent, ils s’agitent et se démènent. Ils parlent du théâtre, de la vie, d’eux et du monde, font le maximum. Tellement ils le font le maximum qu’en mettant de la musique ils provoquent une réaction en chaîne qui déclenche une vraie catastrophe technique avec tous les effets prévus pour le spectacle, son, lumière, vidéo, chute d’objets, fumée et tout et tout.

C’est dommage parce que justement, le musicien a fini par arriver. C’est con. Ils vont quand même essayer de le faire le spectacle. Ils vont encore faire le maximum. Mais bon, y a plus rien qui marche et il reste plus que 20 minutes… »

Créée en 2013 par Compagnie des Indiscrets

Finalisation de la création : Création finalisée

Distribution :

Création de Lucie GOUGAT et Jean-Louis BAILLE
Textes  : Jean-Louis BAILLE
Mise en scène  : Lucie GOUGAT
Avec Jean-Louis BAILLE, Paul EGUISIER, Julien MICHELET
Musique : Julien MICHELET
Création vidéo : Paul EGUISIER
Lumières et décors : Franck RONCIÈRE

Partenaires :

- DRAC Limousin,
- Conseil régional du Limousin,
- Ville de Limoges,
- Théâtre de la Grange à Brive,
- La Fabrique Ephéméride - Val-de-Reuil,
- Centres culturels – Ville de Limoges,
- Centre culturel Robert-Margerit - Isle,
- Théâtre Expression 7,
- Théâtre de la Passerelle,
- Théâtre de la Marmaille - Limoges.

Coproduction :
- Théâtre des 7 collines – scène conventionnée de Tulle,
- Théâtre du Cloître – scène conventionnée de Bellac.

Dispositif(s) de soutien massif :

Présentation lors des Rencontres professionnelles DAV

Commentaires :

Résidences de création en 2013 :
- Du 18 février au 1er mars : La Fabrique Ephéméride - Val-de-Reuil (27)
- Du 7 au 19 mai : Théâtre La Marmaille - Limoges (87)
- Du 19 au 31 août : Théâtre des 7 Collines - Tulle (19)
- Du 9 au 20 septembre : Centre Culturel Robert-Margerit - Isle (87)

La date de la première est prévue en décembre 2013 ou en janvier 2014 au Théâtre des 7 collines à Tulle.

GALERIE PHOTOS

LES AUTRES CRÉATIONS DE CETTE ÉQUIPE ARTISTIQUE